Innocenti Mini De Tomaso Turbo 1987 : L’italo-japonaise

Innocenti Mini De Tomaso Turbo 1987 : L'italo-japonaiseCette Innocenti Mini De Tomaso Turbo de 1987 était le fleuron de la gamme innocenti dans les années 80. La Nuova Mini, à l’origine basée sur l’Austin Mini mais avec une carrosserie signée Bertone, s’est vu équipée, à partir de 1982 de mécaniques signées Daihatsu et de nouveaux trains roulants. Celle-ci n’a à priori jamais été restauré et n’aurait parcouru que 85000 kilomètres durant ses 29 ans d’existence. Cette Innocenti Mini de Tomaso Turbo est à vendre sur Autoscoot24 et est disponible en Italie pour 7600 euros.

 

Innocenti Mini De Tomaso Turbo 1987 : L'italo-japonaiseToutes la panoplie de la sportive de années 80 est là : jantes alu, extensions d’aile et bas de caisse noires, bandeau siglé turbo entre les feux arrière… Tout cela est bien sympathique et semble d’origine et en parfait état. Il n’y a visiblement aucune corrosion, un mal fréquent chez les italiennes de ces années.

 

Innocenti Mini De Tomaso Turbo 1987 : L'italo-japonaiseUn intérieur tout en plastique et cubique mais soigné, à la fois sportif et bourgeois. On appréciera là encore le parfait état de l’ensemble, cette teinte très clair n’étant sans doute pas facile à garder immaculé. D’après le vendeur, cette voiture n’aurait connu que deux propriétaires (le dernier étant un collectionneur), incontestablement des maniaques !

 

Innocenti Mini De Tomaso Turbo 1987 : L'italo-japonaiseLe cœur de la bête : un moteur 3 cylindres Daihatsu de 993 cm3 évidemment équipé d’un turbo et développant 72 chevaux. Chiffre ridicule aujourd’hui mais à mettre en rapport avec un poids plume de 700 kilos. On admirera au passage la mise en valeur du moteur avec le couvre culasse et le boitier de filtre rouge : tout cela est d’origine. Le tout est épaulé par une boite 5 vitesses (beau progrès par rapport à l’Austin).

Certes pas donnée, son état d’origine est vraiment intéressant, avec en plus ses performances somme toute correctes pour pouvoir s’amuser.

 

Ceci peut vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*