Peugeot 104 L de 1975 : Export Italie 58000 kilomètres d’origine

Peugeot 104 L de 1975 : Export Italie 58000 kilomètres d’origineCette Peugeot 104 L de 1975 est une version Export Italie ayant parcouru seulement 58000 kilomètres depuis sa première mise en circulation. présentée comme une première main elle paraît être dans un état exceptionnel. Cette Peugeot 104 L est à vendre sur subito et est disponible en Italie pour 3650 euros.

 

Peugeot 104 L de 1975 : Export Italie 58000 kilomètres d’origineSympathique spécificité italienne, les éclairages de plaques d’immatriculation et les répétiteurs de clignotants latéraux sont bien présents. La peinture, dans une magnifique teinte mandarine 1405 emblématique des années 70, est en très bon état d’origine à part le capot et les ailes repeintes il y a quelques années. A noter sur ces modèles l’absence de hayon, sans doute trop prolétaire pour la bourgeoise maison Peugeot d’alors.

 

Peugeot 104 L de 1975 : Export Italie 58000 kilomètres d’origineUne planche de bord plutôt moderne pour l’époque et une finition des sièges (simili et tissus) plutôt cossue. La 104 L était l’entrée de gamme et comme il se doit à l’époque les équipements de confort sont totalement absents ! Cet intérieur a été sans doute construit sérieusement quand on voit son état après 43 ans.

 

Peugeot 104 L de 1975 : Export Italie 58000 kilomètres d’origineOn peut facilement le constater, il n’y a pas de corrosion perforante dans ce coffre. Le vendeur précise d’ailleurs qu’il n’y aucune trace de corrosion sur ce véhicule. Aucune trace de choc arrière, et une entrée de coffre pas bien grande ! L’apparition du hayon en 1977 a sans doute été apprécié par les utilisateurs…

 

Peugeot 104 L de 1975 : Export Italie 58000 kilomètres d’origineRoue de secours ôtée (elle est “posée” sur le moteur) cette vue nous laisse admirer le moteur X de 954 cm3 tout aluminium inauguré avec la 104. Ce groupe de 46 chevaux intègre une boite 4 vitesses et propulse gentiment l’ensemble à 137 km/h. Tout cela à l’air plutôt propre, même si la peinture orange mériterait un petit nettoyage.

Plutôt rare dans cet état et avec ce kilométrage, une bonne occasion d’acheter une des premières Peugeot 104. Certes, pas d’extase à avoir, mais la possibilité de pouvoir préserver une “besogneuse” (mais dessinée par Pininfarina ) comme Peugeot les concevait à l’époque !

Ceci peut vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*